Contenu principal

« Terre des sciences » dans le cœur vert de l’Allemagne

Dans la « ville lumière » d’Iéna, les entreprises et les chercheurs travaillent ensemble sur l’avenir de la technologie médicale. Weimar est le berceau de la démocratie allemande et de l’école d’art du Bauhaus au rayonnement mondial. À l’université technique d’Ilmenau, les scientifiques créent les conditions de la mobilité de demain. La forêt de Thuringe attire les visiteurs tout au long de l’année. La Thuringe offre un mélange unique d’entreprises traditionnelles et d’universités et d’écoles supérieures de renommée internationale, de centres-villes animés, d’attractions culturelles et de découvertes de la nature impressionnantes. 

Fondé en 1920, l’État libre de Thuringe a été rattaché en 1949 à la République démocratique allemande (RDA) puis dissous en 1952. Il a été rétabli dans ses frontières le jour de la réunification allemande le 3 octobre 1990. Depuis lors, le Land allie une conscience aiguë de son histoire variée, qui remonte bien au-delà de la date de sa fondation, à une forte orientation vers l’avenir.

Le Land des forêts

Situé au centre de la République fédérale d’Allemagne, le Land est « le cœur vert de l’Allemagne » en raison de ses nombreuses forêts. La Forêt de Thuringe, par exemple, est une chaîne de montagnes de basse altitude presque entièrement boisée. Le Rennsteig, un chemin de crête qui traverse la Forêt de Thuringe, est l’un des sentiers de randonnée les plus appréciés en Allemagne. Du printemps à l’automne, la Thuringe attire randonneurs et vététistes. Pendant la saison froide, les amateurs des sports d’hiver trouvent des conditions idéales à la base olympique d’Oberhof notamment.

À la pointe de l’industrie optique

Bénéficiant de sa situation centrale en Allemagne et en Europe et de son infrastructure de transport de pointe, la Thuringe est à l’interface entre les marchés établis et les marchés émergents d’Europe centrale et orientale. Depuis la Thuringe, les camions de livraison peuvent rejoindre chaque métropole allemande en 5 heures maximum. La capitale Erfurt est un carrefour ferroviaire de premier plan pour l’ICE ; Berlin n’est qu’à deux heures, Francfort et Munich à environ 2,5 heures de train. 

Les secteurs industriels les plus importants sont l’industrie automobile et l’électrotechnique. La Thuringe occupe une position de premier plan dans l’industrie optique, en Europe et dans le monde entier. Des entreprises de renommée mondiale telles que Carl Zeiss, Schott et Jenoptik y ont été fondées. Elles confèrent à l’État libre de Thuringe son statut de « terre des sciences ». La Thuringe peut se prévaloir d’une longue tradition dans ce domaine. C’est à Iéna que l’ingénieur Carl Zeiss a fondé en 1846 son atelier de mécanique de précision et d’optique. C’est à Ilmenau, en 2004, que l’ingénieur électricien Karlheinz Brandenburg, alors directeur de l’Institut Fraunhofer pour la technologie des médias numériques IDMT, a participé au développement du format MP3. Actuellement, 10 000 scientifiques de plus de 40 instituts et universités mènent des recherches en étroite collaboration avec l’industrie.  

Le pays des poètes et des penseurs

Qu’il s’agisse de compositeurs comme Johann Sebastian Bach et Franz Liszt, des peintres comme Lucas Cranach l’Ancien et Wassily Kandinsky, des quatre fondateurs du classicisme de Weimar, Johann Wolfgang von Goethe, Friedrich von Schiller, Johann Gottfried von Herder et Christoph Martin Wieland, mais aussi du philosophe Friedrich Nietzsche ou encore du fondateur de l’anthroposophie Rudolf Steiner, la liste des personnalités de renom ayant vécu en Thuringe est impressionnante. Même Goethe avait fait l’éloge de la Thuringe en son temps en disant : « où en pays allemands pourrait-on trouver autant de bonnes choses en un si petit espace ? » À la fois berceau du classicisme allemand et du Bauhaus, Weimar a été nommée capitale européenne de la culture en 1999. C’est au château de la Wartburg que Martin Luther, le pionnier de la « Réforme » en Allemagne, a réalisé la première traduction de la Bible en allemand, jetant ainsi les bases de la langue écrite allemande. 

Lien vers le site du Land de