Contenu principal

La métropole portuaire du nord 

La Philharmonie de l’Elbe (Elbphilharmonie) se dresse fièrement sur les fondations de l’ancien entrepôt Kaispeicher A. La proue bombée en direction du port, cette nouvelle salle de concert domine la ligne d’horizon de la ville. Une « église pour la musique », composée de 1 100 éléments en verre de formes différentes, de 18 000 tonnes d’acier, soit le poids de 722 avions de type Airbus A-380, et dont la superficie dépasse celle de deux terrains de football. Désolidarisée du reste du bâtiment, la grande salle de concert est suspendue sur deux coquilles en béton couchées sur 362 ensembles de ressorts en acier – une architecture de poupées russes pour une acoustique parfaite. Après son inauguration en 2017, « l’Elphi », un emblème de la ville hanséatique à couper le souffle, alliant tradition et modernité, a vite été adoptée par les Hambourgeois.

Le plus grand projet d’urbanisme d’Europe

L’Elbphilharmonie, le port et l’Elbe font partie de la ville de Hambourg comme le vent, les cygnes de l’Alster et le Franzbrötchen, une pâtisserie collante et sucrée. À l’emplacement où se trouve déjà l’Elbphilharmonie, les Hambourgeois travaillent, jusqu’en 2025, à la réalisation du plus grand projet de développement urbain d’Europe. Ainsi, un quartier entièrement nouveau est en train de voir le jour dans l’ancienne zone portuaire.

Comptant parmi les trois villes-État d’Allemagne, Hambourg est entourée du Schleswig-Holstein et de la Basse-Saxe. Au Moyen Âge, la ville était un membre très actif de la Hanse, l’alliance des villes marchandes de l’Europe du Nord. C’est grâce à cette alliance que Hambourg a connu son essor, se transformant en une riche ville commerçante. Lorsque les navires de commerce prirent plus de place et que l’espace dans l’ancien port sur l’Alster, en plein cœur de la ville, commença à devenir insuffisant, les habitants de Hambourg déplacèrent le port sur l’Elbe.

Une métropole portuaire et un lieu d’avenir

Hambourg est fière de sa tradition plus que millénaire de ville portuaire et de carrefour du commerce. Depuis le début de la révolution industrielle, cette ville marchande s’est cependant transformée en un important site industriel. L’industrie a permis à Hambourg de se développer de manière fulgurante à différents niveaux : nouvelles technologies, productivité et recherche. C’est à cette époque qu’ont été créées les fondations du Hambourg moderne. À l’heure où la transformation numérique a initié une nouvelle révolution, Hambourg occupe le devant de la scène sur le plan technologique.

Les produits et les marques comme Airbus, Montblanc, Nivea, Otto, Steinway, Tchibo ou tesa sont des innovations provenant de Hambourg. Cela attire également les créateurs d’entreprises : aux côtés de Berlin, Hambourg apparaît comme le site leader pour les nouvelles entreprises en Allemagne.

En tant que métropole du savoir avec ses 19 universités et ses autres établissements d’enseignement supérieur de la région métropolitaine, Hambourg accueille quelque 100 000 étudiants. De grands instituts de recherche comme l’European XFEL ou le Centre de recherche appliquée en aéronautique ont élu domicile dans la ville hanséatique. Grâce à une bonne synergie entre recherche et économie, des réseaux compétents et une qualité de vie d’un niveau élevé, Hambourg réussit à attirer des start-up et de jeunes talents.

Une ville de contrastes

La ville aux 2 millions d’habitants a de nombreux visages : elle est à la fois bourgeoise et rebelle, universitaire et audacieuse. Sa diversité se reflète dans un paysage culturel aux multiples facettes : depuis ses grandes salles de concert et son théâtre expérimental jusqu’à ses galeries d’art moderne ou alternatives, en passant par son vaste programme de comédies musicales et ses boîtes de nuit. Le quartier branché de St. Pauli, situé sur le port, est bien connu de tous. Et sur la Reeperbahn, là où jadis l’on nouait jusqu’à 300 mètres de corde (ou « Reepe » comme les marins l’appellent), une intense vie nocturne pour les jeunes a vu le jour dans des clubs, bars ou bars de plage, s’étirant jusqu’au Fischmarkt et la Hafenstraße. 

Lien vers le site Internet du Land de