Contenu principal

Qu’advient‑il de nos conceptions de l’Europe, de la communauté et de la participation lorsque nous en discutons, installés à une table de cuisine, avec des personnes de tous horizons ?

Dans le cadre du programme culturel de la présidence allemande du Conseil de l’UE, le projet « Cuisine d’Europe » du Goethe-Institut met en relief la diversité de l’Europe et renforce les échanges en Europe. Des citoyennes et citoyens venus de l’Europe entière peuvent y participer. Le projet sera lancé le 15 août avec l’artiste portugaise Patrícia Portela qui organise la première « Cuisine d’Europe » à Copenhague. 

La cuisine symbolise plus que tout autre endroit la communauté et la rencontre, la sécurité et des discussions animées. Notamment dans les pays où la liberté d’expression est soumise à des restrictions, la cuisine est un espace protégé où l’on peut s’exprimer librement. Pendant la pandémie de Covid‑19, la cuisine a acquis encore d’autres significations : ce n’est plus seulement un lieu de rencontre mais aussi un lieu de travail et une salle de classe.

Une plateforme pour un dialogue à l’échelle européenne

Avec le projet « Cuisine d’Europe », la cuisine devient une métaphore, une plateforme de dialogue culturel européen au‑delà des frontières. Onze artistes issus des disciplines les plus diverses et qui vivent et travaillent en Europe organisent dans une autre ville que celle d’où ils viennent un événement qui part de l’idée d’un échange dans une cuisine, que ce soit la cuisine d’hôtes privés ou, en raison de la Covid‑19, dans un espace public. 

Chaque soir, aux échanges riches de perspectives s’associent des thèmes actuels en rapport avec l’Europe. Des questions fondamentales comme ce qu’est l’Europe, qui y est le bienvenu ou non et dans quelles circonstances sont également abordées en petits groupes et présentées collectivement dans des formats artistiques tels que des lectures publiques, des concerts, des performances participatives ou tout simplement une bonne discussion.

Avant de rencontrer ses invités dans sa « Cuisine d’Europe » à Copenhague, l’artiste portugaise Patrícia Portela correspond avec eux. Les petits textes ainsi rédigés formeront une histoire commune qui sera présentée en direct dans la cuisine de l’hôte danois Philipp Ostrowicz. 

Quel goût a l’Europe ?

Parmi les autres artistes qui participent au projet et organisent chacun une soirée, en respectant les mesures d’hygiène liées au coronavirus, figurent notamment l’auteure croate Ivana Sajko, l’artiste allemand Mischa Leinkauf, l’artiste conceptuelle tchèque Kateřina Šedá, l’artiste italienne Marinella Senatore, l’artiste vidéo danoise Jeannette Ehlers et Priya Basil, auteure britannique qui vit à Berlin et qui est également la commissaire du projet. Du 18 au 20 septembre, elle explorera d’ailleurs elle aussi dans sa « Cuisine d’Europe » à Wrocław, en Pologne, des questions européennes à l’aide de certains ingrédients : quel goût a l’Europe pour les Polonais et pour les communautés polonaises en Europe ? Avec des cuisinières et cuisiniers locaux, Priya Basil invente de nouvelles recettes européennes fondées sur les contributions à son enquête. 

Les rencontres et les discussions dans les différentes villes seront également disponibles dans l’espace numérique. Outre les appels ouverts locaux et les offres sur Internet, toutes les rencontres dans le cadre du projet « Cuisine d’Europe » seront réunies pour former une série de courtes vidéos et accompagnées par trois blogueurs : Mohammed Z. Rahman, écrivain et artiste plasticien originaire de Londres, Marie Detjen, spécialiste de la littérature et étudiante en droit qui vit entre Berlin et Londres, et Mandula van den Berg, blogueuse d’origine néerlando-hongroise qui vit à Berlin. 

« Cuisine d’Europe » – dates et lieux :

  • 15 août : Copenhague (Danemark) – Patrícia Portela (Portugal)
  • septembre (à confirmer) : Vienne (Autriche) – Jasmina Metwaly (Pologne)
  • 18 – 20 septembre : Wrocław (Pologne) – Priya Basil (Allemagne/Royaume-Uni)
  • 25 – 27 septembre : Tallinn (Estonie) – Kateřina Šedá (République tchèque)
  • 5 – 11 octobre : La Canée (Grèce) – Mischa Leinkauf (Allemagne)
  • 16 – 18 octobre : Glasgow et Huntly (Écosse) – Jeannette Ehlers (Danemark)
  • 24 – 25 octobre : Palerme (Italie) – Géraldine Schwarz (Allemagne / France)
  • novembre (à confirmer) Ljubljana (Slovénie) – Marinella Senatore (Italie)
  • 14 / 15 novembre : Marseille (France) – Ivana Sajko (Croatie)
  • 21 / 22 novembre : Madrid (Espagne) – Arpad Dobriban (Hongrie)
  • 4 décembre : Munich (Allemagne) – Johny Pitts (Royaume‑Uni) 
  • Autres dates :
  • 17 août : Copenhague (Danemark) – Patrícia Portela et Priya Basil
  • Lecture publique et débat à l’ambassade d’Allemagne
  • 5 décembre : Munich (Allemagne) – Finale au théâtre Kammerspiele

Certains artistes reviendront à Munich aux Kammerspiele pour la finale de « Cuisine d’Europe » afin de partager leurs expériences et de présenter leurs contributions. 

Pour consulter les contributions au projet « Cuisine d’Europe », cliquez sur le lien ci-dessous (en allemand et en anglais).

Vous trouverez toutes les informations concernant les projets du Goethe-Institut pour UE2020 sous 

Le projet « Europaküche » (« Cuisine d’Europe ») du Goethe-Institut est financé par les fonds spéciaux du ministère fédéral des Affaires étrangères dans le cadre de la présidence allemande du Conseil de l’UE en 2020.

Cliquer ici pour accéder au programme culturel de la présidence allemande du Conseil de l’UE.

Remarque : ce texte est basé en grande partie sur un communiqué de presse du Goethe-Institut.