Contenu principal

La déclaration commune définit les pierres angulaires du rôle futur d’Europol au sein du partenariat européen des polices.

Horst Seehofer, ministre fédéral de l’Intérieur, de la Construction et du Territoire explique :

Pour que le travail d’enquête puisse aboutir, il faut pouvoir coopérer au-delà des frontières nationales. Europol est aujourd’hui un pilier indispensable de la coopération policière européenne. Avec le plan en dix points que nous avons approuvé hier, nous entendons faire d’Europol un prestataire de services ultramoderne pour tous les services de police en Europe.

La Commission européenne a annoncé la présentation avant la fin de l’année 2020 d’une proposition législative relative à l’avenir d’Europol à l’ère numérique. Les ministres de l’intérieur de l’UE ont saisi cette occasion pour élaborer leurs visions pour l’avenir d’Europol.

En effet, ils sont unanimes sur ce point : ce sont tout d’abord les intérêts des autorités nationales qui doivent guider la future évolution d’Europol. Europol est un modèle gagnant qu’il s’agit de préserver, de renforcer et de développer pour faire face aux enjeux de l’avenir :

  • Europol doit être l’organisme central et la plateforme d’information de la lutte contre la criminalité dans l’UE – à l’intérieur comme vis-à-vis de l’extérieur
  • Europol doit être un lieu d’appui pour les États membres – avec une grande participation active des États membres eux-mêmes, tant sur le fond qu’au niveau organisationnel
  • Europol doit être un lieu d’innovation – dans les domaines de la police technique et scientifique, de l’intelligence artificielle et de l’analyse de grandes quantités de données.

Vous pouvez consulter la déclaration des ministres de l’intérieur de l’UE ici :