Contenu principal

Le ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie Peter Altmaier : 

Les industries spatiales allemande et européenne sont tout particulièrement tributaires des marchés internationaux libres et de conditions générales équitables. Plus que jamais, le secteur spatial s'inscrit dans un réseau international et est caractérisé par de fortes interdépendances. Avec son initiative en faveur de la définition de principes clés pour l'économie spatiale mondiale, la présidence allemande du Conseil de l'UE pose donc les jalons pour permettre à l'économie spatiale européenne de bien se positionner sur le marché international.

L'initiative émet un signal clair en faveur de la navigation spatiale en Europe. Elle vise à créer des conditions de concurrence équitables et transparentes, à mettre en place des règles pour la gestion du trafic dans l'espace qui sont basées sur un consensus multilatéral et à instaurer des mécanismes de financement innovants. Elle doit également permettre de réduire au minimum les impacts de la pandémie de COVID-19 sur le secteur spatial tout en renforçant ce dernier afin de le préparer à l'après-crise. Les conclusions adoptées contiennent de nombreuses propositions pour des activités programmatiques, politiques et réglementaires desquelles peuvent s'inspirer les prochaines présidences et qui peuvent être développées au bénéfice de toutes les parties prenantes. 

Auparavant, les ministres chargés des questions spatiales discuteront de ce sujet lors d'une vidéoconférence. Dans le cadre de sa présidence du Conseil de l'UE, l'Allemagne a fait du rôle de l'Europe dans l'économie mondiale de l'espace une priorité de la politique spatiale européenne. Il fera également l'objet de discussions lors du volet « espace » du Conseil « Compétitivité ». L'objectif est de renforcer des approches commerciales et basées sur le marché et d’améliorer la position de l'Europe dans une série d'organes et de débats à l'échelle internationale.

Le dixième Conseil espace est basé sur l'accord-cadre UE-ASE et sert d'instrument de pilotage des activités en matière de politique spatiale européenne en présentant des orientations et des recommandations. Ces documents sont adoptés tant par le Conseil de l'UE que par le Conseil de l'ASE au niveau ministériel.