Contenu principal

Cet entretien à distance a été animé par Christoph von Marschall, correspondant diplomatique du comité de rédaction du quotidien « Der Tagesspiegel ». L’accent a été mis sur le bilan de la présidence allemande du Conseil de l’UE et sur les résultats obtenus dans le domaine de la sécurité et de la défense au cours des six derniers mois.

Parmi les sujets abordés figuraient notamment :

Une première analyse des menaces de l’Union européenne

  • Elle constitue la base du projet clé de boussole stratégique qui fournira des objectifs stratégiques clairs et davantage de sécurité en matière de planification, donnant ainsi à l’UE une plus grande capacité d’action.
  • Le travail sur la boussole stratégique entamé par l’Allemagne sera poursuivi par les partenaires du trio de présidences, à savoir le Portugal et la Slovénie, notamment dans les domaines centraux que sont la gestion de crise, la résilience, les capacités et les partenariats. Il est prévu de finaliser la boussole stratégique au premier semestre de l’année 2022, sous la présidence française du Conseil de l’UE.

La coopération structurée permanente (CSP)

  • Par l’entremise de l’Allemagne, un accord sur la participation d’États non membres de l’UE à des projets CSP a pu être trouvé après plusieurs années de négociations. Ceci aura des répercussions positives sur la coopération pratique, y compris entre l’UE et l’OTAN.
  • La revue stratégique achevée à l’issue de la première phase de la CSP (2017-2020) montre que les projets sont sur la bonne voie. Toutefois, ils devront à l’avenir offrir une valeur ajoutée opérationnelle encore plus concrète.

La coopération médicale européenne 2.0

  • Les premières expériences de la pandémie de Covid-19 ont été directement mises à profit pour la « coopération médicale européenne 2.0 », l’objectif étant de renforcer la résilience de l’UE. Le concept modulaire de stockage et de gestion du matériel sanitaire ainsi que l’exercice multinational de simulation de pandémie « Resilient Response » apportent d’ores et déjà des avantages tangibles.

La facilité européenne pour la paix

  • La formation et l’équipement des partenaires dans les missions de formation de l’UE doivent former un ensemble, tant pendant la conception que pendant la réalisation. Tel est l’objectif de la facilité européenne pour la paix. Des discussions approfondies sont actuellement en cours pour créer ce nouvel instrument de financement extrabudgétaire qui pourra contribuer de manière substantielle à la stabilisation du voisinage européen.

Vous pouvez regarder l'entretien (en allemand seulement) en cliquant ici.

Dès la veille, Annegret Kramp-Karrenbauer s’était entretenue par vidéoconférence avec ses homologues des pays du trio de présidences, le Portugal et la Slovénie. Le Portugal assurera la présidence du Conseil à la suite de l’Allemagne à compter du 1er janvier 2021 et passera la main à la Slovénie le 1er juillet 2021.

En outre, la ministre fédérale de la Défense discutera dans les prochains jours avec les ministres de la défense de plusieurs pays au niveau bilatéral.