Contenu principal

Les ministres ont participé aujourd’hui à une visioconférence informelle pilotée par la ministre allemande de l’Environnement Svenja Schulze dans le cadre de la présidence allemande du Conseil de l’UE. Dans leur appel conjoint en faveur d’une orientation verte du plan de relance de l’UE, ils se sont également accordés pour donner une priorité absolue à l’accord sur les dossiers européens essentiels en attente dans les domaines de l’environnement et du climat en 2020.

La ministre allemande de l’Environnement Svenja Schulze a déclaré :

Il importe qu’en tant que ministres de l’environnement de l’UE nous soyons activement impliqués dans la discussion actuelle sur la relance économique en Europe. C’est pourquoi je tenais beaucoup à discuter de la relance verte à l’occasion de notre première visioconférence au début de la présidence allemande du Conseil. Le moment est venu de tracer la voie pour que nous ne retournions pas au statu quo après la crise, mais puissions réaliser un vrai redémarrage vers un modèle économique et social durable et compatible avec l’environnement.

Dans un appel conjoint les ministres de l’environnement de l’Union européenne plaident pour tirer les enseignements de la crise actuelle dans la perspective d’un développement résilient et durable de l’économie et de la société. Le Pacte vert pour l’Europe fournit le cadre d’orientation nécessaire. Les ministres de l’environnement s’engagent pour que le nouveau cadre financier pluriannuel (CFP) et le plan de relance post-COVID-19 de l’UE contribuent substantiellement aux objectifs que l’Union européenne s’est fixés en matière d’environnement et de climat. Les ministres rappellent que les crises climatiques et environnementales sont toujours aussi urgentes. Des réformes visant à renforcer la croissance et la compétitivité, à préserver et créer des emplois de qualité et à développer de nouvelles compétences doivent aller de pair avec des actions ambitieuses et efficaces dans les domaines du climat et de l’environnement.

Les ministres de l’environnement de l’Union européenne soulignent l’importance d’une étroite coopération et d’une compréhension mutuelle pour faire face aux défis actuels. Ils réaffirment aussi leurs priorités pour le deuxième semestre 2020 : se mettre d’accord sur la loi climatique européenne, la stratégie de l’UE en faveur de la biodiversité à l’horizon 2030 et le plan d'action en faveur de l'économie circulaire. L’analyse de l’impact d’un possible renforcement des objectifs climat de l’Union européenne à l’horizon 2030 figurera également à leur programme.