Contenu principal

Grâce à ce règlement, les entreprises de l’Internet peuvent se voir contraintes à supprimer des contenus à caractère terroriste en ligne en l’espace d’une heure à la suite d’une injonction des autorités administratives. En outre, des entreprises peuvent être obligées à prendre des mesures visant à empêcher la diffusion de contenus terroristes sur Internet. Le choix de ces mesures revient aux entreprises. Le règlement habilite des autorités administratives nationales à ordonner la suppression de contenus terroristes, indépendamment du fait que le siège de l’entreprise soit au sein de l’Union. Les autorités administratives de l’État où se trouve le siège de l’entreprise sont associées à cette procédure.

Le ministre fédéral de l’Intérieur, M. Horst Seehofer observe :

L’Europe est en coude-à-coude dans la lutte contre le terrorisme. En effet, la diffusion du terrorisme n’est pas couverte par la liberté d’expression, et Internet n’est pas un espace hors la loi. L’État n’est pas seul à devoir assumer cette responsabilité. Nous œuvrons pour qu’aucune entreprise de ‘'Internet ne puisse non plus se soustraire à sa responsabilité.