Contenu principal

Cette facilité a pour but de prévenir les conflits, de préserver la paix et de renforcer la sécurité et la stabilité internationales.

Le ministre fédéral allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a déclaré :

Grâce à la nouvelle facilité européenne pour la paix, l’UE sera en mesure de contribuer à la résilience des pays partenaires en Afrique et dans le voisinage. La facilité européenne pour la paix est un investissement fondamental dans la paix et la stabilité qui permettra à l’UE et à ses partenaires de répondre de manière efficace et souple aux crises internationales.

Conformément à la stratégie globale de l’UE de 2016, l’objectif du fonds est non seulement d’améliorer la capacité de l’UE de prévenir les crises et les conflits dans les zones où les menaces pour la sécurité sont les plus urgentes et les plus critiques et d’y répondre rapidement, mais aussi de donner aux pays partenaires et aux organisations régionales et internationales les moyens de faire de même. L’UE sera ainsi mieux en mesure de renforcer la capacité des pays tiers de prévenir les crises et d’y répondre, ainsi que de mieux protéger leurs propres populations.

Ce nouvel instrument extrabudgétaire sera doté d’un budget de 5 milliards d’EUR pour la période 2021-2027 et il sera financé par des contributions annuelles des États membres de l’UE. Il s’inscrira dans le cadre d’une approche globale de l’UE concernant le financement de l’action extérieure, tout comme, notamment, l’instrument de voisinage, de coopération au développement et de coopération internationale (IVCDCI).

Pour la première fois, la facilité permettra à l’UE de compléter les activités de ses missions et opérations PSDC dans les pays hôtes par des mesures d’assistance, qui peuvent inclure la fourniture d’équipements, d’infrastructures ou d’assistance dans le domaine militaire et de la défense à la demande de pays tiers ou d’organisations régionales ou internationales. Les mesures d’aide seront intégrées dans une stratégie politique claire et cohérente et s’accompagneront d’évaluations approfondies des risques et de garanties solides.

La facilité européenne pour la paix remplacera la facilité de soutien à la paix pour l’Afrique, le principal instrument utilisé par l’UE pour contribuer au financement d’opérations menées par l’Union africaine ou des organisations régionales africaines. Elle permettra dorénavant à l’UE de contribuer au financement d’opérations de soutien de la paix menées par des partenaires n’importe où dans le monde.

En outre, la facilité remplacera le mécanisme Athena, précédemment utilisé pour financer les coûts communs opérationnels des différentes missions et opérations militaires PSDC de l'UE (les coûts liés aux quartiers généraux, au transport du personnel, à la protection des forces, etc.).

Contexte

La création d’une facilité européenne pour la paix a été initialement proposée en juin 2018 par la haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité de l’époque afin d’étoffer la panoplie d’outils de gestion des crises de l’UE qui contribue à rendre l’UE plus efficace et réactive dans son rôle de garant de la sécurité mondiale.

En 2016, la stratégie globale pour la politique étrangère et de sécurité de l’Union européenne a fourni le cadre de l’UE pour une action extérieure unie et responsable à mener en partenariat avec d’autres afin de promouvoir les valeurs et les intérêts de l’UE en matière de sécurité, de démocratie et de prospérité, ainsi qu’un ordre mondial fondé sur des règles, parmi lesquelles figurent notamment les droits de l’homme et l’état de droit.