Contenu principal

Le ministre fédéral du Travail et des Affaires sociales, Hubertus Heil, discutera, le 16 septembre, avec des invités européens sur ce qui doit être entrepris dans le contexte de la crise du coronavirus afin de promouvoir une croissance inclusive et la justice sociale dans toute l’Europe. Cette conférence est l’événement central de la présidence allemande du Conseil de l’UE sur le thème de l’Europe sociale. Elle fera suite au discours sur l’état de l’Union européenne que la Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, prononcera devant le Parlement européen dans la matinée de ce même jour.

La conférence débutera par un échange entre le Président du Parlement européen, David Sassoli, et le ministre fédéral du Travail et des Affaires sociales, Hubertus Heil. Ce débat de haut niveau aura pour thème la question de savoir de quelle manière le Fonds de relance de l'UE, le financement des dispositifs de chômage partiel par l'UE et les normes sociales communes peuvent contrecarrer un nouvel écart économique et social au sein de l'Union. 

Pour le ministre fédéral Huberus Heil, c’est certain :

Nous devons faire les deux : investir dans la réussite économique, relancer l’économie et la moderniser même en période de crise. Mais nous devons également veiller à ce que le progrès touche le plus grand nombre de personnes possible. Ces deux aspects sont nécessaires pour que l’Europe reste unie.

Dans la seconde partie, le ministre fédéral Hubertus Heil apportera un éclairage sur les thèmes actuels concernant la politique sociale européenne avec le commissaire en charge de l’Emploi et des Droits sociaux, M. Nicolas Schmit, et les ministres du Travail et des Affaires sociales de Roumanie, de la République tchèque et du Portugal. Ils discuteront notamment de la situation des travailleurs saisonniers, de l’initiative européenne pour des salaires minimums équitables, de la lutte contre la pauvreté grâce à de meilleures couvertures sociales minimales et de la réforme de la garantie européenne pour la jeunesse. 

Le ministre fédéral Hubertus Heil a déclaré :

Il s’agit de faire avancer l’Europe tous ensemble. Nous devons non seulement bien traverser cette crise, mais encore en tirer les bonnes conséquences pour une Europe économiquement forte et sociale sur le long terme. Faire en sorte de proposer des salaires décents est pour moi un aspect prioritaire sur ce point. En même temps, nous avons besoin de filets de sécurité sociale permettant également à celles et ceux qui ne peuvent pas travailler de participer à la société. C’est en faveur de cela que je m’engage pendant la présidence allemande du Conseil de l’UE