Contenu principal

Le ministre fédéral Peter Altmaier a déclaré à ce propos : 

Environ 23 millions petites et moyennes entreprises existent en Europe et sont particulièrement touchées par les conséquences de la pandémie de COVID-19. Un grand nombre d’entreprises qui fonctionnaient bien et généraient des bénéfices avant la crise sont frappées de plein fouet par les conséquences de la pandémie sans en être responsables. Les indépendants, les entreprises familiales et leurs salariés ont besoin de notre soutien financier et de notre solidarité et ils peuvent compter sur nous. Nous n’abandonnons pas les PME dans cette période difficile ! Car à l’avenir aussi, nous avons besoin de PME européennes fortes, à savoir d’entrepreneurs agiles et innovants qui promeuvent la transition numérique et écologique et créent de nouveaux emplois et postes de formation. 

Placée sous la devise « Créer ensemble un avenir durable et résistant », la conférence de l’UE sur les PME offre l’occasion à des représentants des PME, des associations, des institutions européennes et des États membres de l’UE de discuter des conséquences de la crise de la COVID-19 sur les petites et moyennes entreprises en Europe. En même temps, il s’agit de fournir de nouvelles stratégies à la future politique européenne en faveur des PME. Il est nécessaire de soutenir les petites et moyennes entreprises à long terme afin de leur permettre d’exploiter pleinement leur potentiel en faveur de l’économie et de la société. Le prix Nobel Joseph E. Stiglitz et l’économiste politique Maja Göpel présenteront des perspectives intéressantes.

De plus amples informations sur la conférence européenne des PME des 16 et 17 novembre sont disponibles sur le site web de l’’vénement (en anglais uniquement).