Contenu principal


© EU/Etienne Ansotte
Schließen

Bruxelles, Belgique

Le segment de mur directement placé devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles symbolise une Europe réunifiée. Un portrait de l’ancien président américain John F. Kennedy orne la dalle de béton haute de 3,60 mètres et lourde de 3 tonnes. C’est en 2015, à l’occasion du 25e anniversaire de la réunification allemande, que le mémorial « Kennedy Piece » placé devant le bâtiment Berlaymont a été inauguré.

© mauritius images/Helmut Corneli/Alamy
Schließen

Strasbourg, France

L’Allemagne a fait cadeau de quatre sections du mur de Berlin au Conseil de l’Europe qui défend notamment les droits de l’homme, la démocratie et l’État de droit. Le peintre français Thierry Noir a immortalisé ses célèbres têtes sur les dalles de béton. Depuis 1997, le mémorial se dresse devant la Cour européenne des droits de l’homme, à Strasbourg.

© picture alliance/AP Photo/Raul Mee
Schließen

Tallinn, Estonie

Dans la capitale estonienne, un segment du mur de Berlin est placé depuis 2014 devant le musée des occupations et de la liberté. À l’origine, ce fragment se trouvait sur la Potsdamer Platz à Berlin. Lors de l’inauguration du mémorial à Tallinn pour le 25e anniversaire de la chute du mur de Berlin, l’ancien secrétaire d’État estonien Heiki Loot avait attribué une double symbolique à ce pan de mur : symbole des horreurs commises par des dictatures inhumaines, il exprime aussi la joie de la libération.

© mauritius images/Peter Cripps/Alamy
Schließen

Reykjavik, Islande

Depuis le 25e anniversaire de la réunification allemande en 2015, une section du mur de Berlin se trouve à Reykjavik, devant la « Maison Hofdi ». Résidence des hôtes du gouvernement islandais, ce lieu est hautement symbolique. En effet, c’est là que se rencontrèrent le président américain Ronald Reagan et le président soviétique Mikhaïl Gorbatchev en 1986 à l’occasion du sommet de Reykjavik. Cette rencontre est considérée comme étant l’une des premières étapes marquant la fin de la guerre froide.

© REUTERS/Shannon Stapleton
Schließen

New York, États-Unis

Le mur de Berlin est également présent un peu partout en dehors de l’Europe. Un pan de trois sections provenant de la Leipziger Platz se dresse aujourd’hui dans le jardin des Nations Unies à New York. En 2002, le président du Bundestag de l’époque Wolfgang Thierse en avait fait cadeau au secrétaire général des Nations Unies, qui était alors Kofi Annan. Lors de la cérémonie d’inauguration, ce dernier avait souligné que la chute du Mur avait fait souffler un vent de liberté sur l’ensemble de la communauté internationale.

© SZ Photo/Olaf Schülke
Schließen

Séoul, Corée du Sud

La capitale sud-coréenne de Séoul a inauguré sa « Berliner Platz » en 2005. Aux côtés des trois fragments de mur et de l’ours de Berlin se trouvent également un réverbère, des bancs et des arbres provenant de Berlin. À l’instar de Berlin à l’époque de la guerre froide, l’histoire de la Corée est marquée par la division. Le mémorial exprime l’espoir d’une réunification de la Corée du Sud et de la Corée du Nord.