Contenu principal

1. On jette beaucoup de plastique, pourquoi cela n’est-il pas interdit ?

Effectivement, beaucoup de produits jetables en plastique sont superflus et il ne s’agit pas là d’un comportement respectueux de la préservation des ressources. C’est pourquoi les articles en plastique qui atterrissent très souvent dans la nature vont être interdits dans toute l’UE.  

En Allemagne, cette interdiction s’appliquera à partir de l’été prochain. Les produits jetables en plastique pour lesquels on dispose de bonnes alternatives, comme les couverts et les assiettes jetables, les pailles, les bâtonnets à remuer, les cotons-tiges en plastique ainsi que les boîtes pour les aliments à emporter et les gobelets en polystyrène, seront interdits à la vente.

2. Comment l’UE aide-t-elle d’une manière générale à éviter les déchets ?

Par son plan d’action pour l’économie circulaire, la Commission européenne veut déconnecter la croissance économique dans l’UE de l’utilisation des ressources.

Pour cela, le plan contient des mesures destinées à renforcer l’efficacité de l’utilisation des ressources et l’économie circulaire en Europe, en mettant l’accent tout particulièrement sur la politique de produits et l’évitement des déchets. Parmi ces mesures figurent par exemple la propagation de produits de meilleure durabilité et de plus longue vie ainsi qu’une utilisation plus efficiente des matières premières.

De cette façon, avec la nouvelle directive-cadre relative aux déchets, la Commission européenne insiste plus fortement sur l’évitement des déchets.

Pendant la présidence allemande du Conseil, nous souhaitons que les ministres européens de l’Environnement s’engagent fermement par des décisions du Conseil en faveur d’une politique économique qui évite les déchets, préserve mieux les ressources et réduit les émissions.

3. Pourquoi ne profitons-nous pas de la pandémie pour prendre des mesures qui vont plus loin ?

La protection de la santé occupe le premier plan. La pandémie n’est pas encore terminée, le nombre de nouvelles infections augmente dans le monde entier.

Un « shutdown » de l’économie n’est pas une bonne politique de protection du climat. La protection du climat doit a) être axée sur le long terme et b) améliorer la qualité de vie des personnes.

Il est important d’utiliser notre sortie de la crise pour revitaliser notre économie et notre société pour l’avenir et pour préparer correctement le terrain afin d’atteindre la neutralité en gaz à effet de serre d’ici 2050. 

Les ministres européens de l’environnement s’emploient à ce que le cadre financier pluriannuel de l’UE (pour les sept prochaines années) et l’instrument de relance de l’UE contribuent dans une large mesure à réaliser les objectifs de l’UE en matière de climat et de politique environnementale.