Contenu principal

Sur quelles valeurs repose l’Europe ? À quoi ressemblera l’avenir ? Quelles impulsions les jeunes en particulier souhaiteraient-ils donner pour poursuivre le projet européen intergénérationnel ? Et comment renforcer la cohésion entre les citoyennes et citoyens européens ? Ces derniers mois, la pandémie de Covid-19 a souligné une fois de plus combien il est important de réfléchir à ces questions.

Le cycle de débats européen « Parlez-moi d’Europe » réunit des personnes de tout âge et de toutes origines pour discuter sur place de l’Europe du passé, du présent et du futur. Cette manifestation qui s’inscrit dans le cadre du programme culturel de la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne est l’occasion de découvrir l’Europe sous de multiples perspectives et de renforcer les échanges intergénérationnels entre Européennes et Européens.

Le dialogue qui dépasse les générations et les frontières s’appuie sur une collection d’interviews conservées dans « Europäisches Archiv der Stimmen » (archives européennes des voix). Des contemporaines et contemporains nés avant 1945 y racontent à la jeunesse leurs vies et leurs expériences diverses en Europe.

Des discussions sur sept grands thèmes

Pour « Parlez-moi d’Europe », l’équipe organisatrice, Edouard Barthen et Leona Lynen, ont puisé dans ces archives un choix d’interviews et défini sept grands thèmes à traiter au cours des débats. 

  • La quête d’identité entre valeurs et cultures 
  • Unis dans la diversité ? L'Europe des nations 
  • Dialogue Est-Ouest 
  • L’opinion publique européenne 
  • L’Europe des générations
  • Migration et immigration 
  • L’Europe vécue 

Premières étapes : Prague, Helsinki et Zagreb

Le cycle de débats commence aujourd’hui (9 septembre) au Goethe-Institut de Prague avec l’auteure et sociologue Alena Wagnerová (*1936). Elle relate ses propres expériences et nous présente sa vision de l’Europe. Des formats expérimentaux viennent compléter cette soirée débat. Un collage acoustique de l’artiste du son Marc Matter reprend par exemple des passages des interviews. Ce collage sonore sera ensuite présenté au cours d’autres étapes de la série. 

Le 15 septembre, plusieurs générations se retrouvent à Helsinki à la bibliothèque municipale Oodi pour aborder ces grands thèmes du point de vue finlandais. Il est question notamment d’égalité des chances dans le domaine de l’éducation et de l’égalité entre les hommes et les femmes ainsi que de l’internationalisation de la Finlande après la guerre et suite à l’entrée dans l’UE. Les participants discutent de diverses questions. Comment pouvons-nous tirer les leçons de l’Histoire ? À quoi pourrait ressembler l’avenir de la jeunesse en Europe ? Le débat en finlandais peut être suivi en direct sur Internet et le public virtuel peut poser des questions en direct. Ensuite, le stream du débat sera disponible sur le site. 

Le 1er octobre, au centre culturel Urania de Zagreb, la traductrice contemporaine Truda Stamać (*1942), la linguiste Aida Alagić, la journaliste Nora Sefa et le professeur d’histoire Tvrtko Jakovina exposent leur point de vue sur l’Europe. Ce débat sera animé par Ivana Dragičević. L’échange qui se déroule en croate pourra ensuite être suivi sur le site du projet et sur le canal YouTube du Goethe-Institut de Zagreb.

D’autres débats auront lieu dans le cadre de « Parlez-moi d’Europe » d’octobre à décembre, en respectant bien sûr les règles et mesures d’hygiène en liaison avec la Covid-19 : Londres, Stockholm, Tbilissi, Moscou, Prague, Strasbourg, Rome, Sarajevo, Tirana, Zagreb, Helsinki, Oslo, Luxembourg. Tous les débats seront disponibles en numérique sur le site. Ils s’accompagneront de visites virtuelles, d’interviews avec des témoins de l’époque et des experts, ainsi que de montages vidéo.

Pour plus d’informations sur « Parlez-moi d’Europe » et les prochains rendez-vous, veuillez consulter :  

Vous trouverez toutes les informations concernant les projets du Goethe-Institut pour UE2020 sous : 

Pour de plus amples informations sur le programme culturel de la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne, veuillez cliquer ici.