Contenu principal

Valdis Dombrovskis, commissaire européen au commerce et vice-président exécutif de la Commission européenne, a également participé à cette réunion virtuelle présidée par le ministre fédéral de l’Économie et de l’Énergie, Peter Altmaier. Cette visioconférence a remplacé la réunion du Conseil des Affaires étrangères (commerce) qui n’a pas pas avoir lieu physiquement à Bruxelles en raison de la pandémie de Covid-19.

Le ministre fédéral de l’Économie Peter Altmaier a déclaré :

La pandémie de COVID-19 nous a tous frappés de plein fouet. Il en est de même pour le commerce international. Mais la crise nous a montré très clairement que nous devons avoir plus d'échanges et plus de marchés ouverts au lieu de les réduire. C'est la raison pour laquelle nous devons améliorer la sécurité juridique dans le commerce international, tout particulièrement pour les petites et moyennes entreprises. Cela inclut une organisation mondiale du commerce forte et réformée ainsi que des accords de libre-échange et de protection des investissements modernes. Lors de nos débats d'aujourd'hui, nous allons donc échanger notamment sur l'avenir de l'OMC.Et bien sûr, à la lumière des élections américaines, nous discuterons des relations commerciales de l'UE avec les États-Unis.

La réunion a porté sur des questions d’actualité concernant la politique commerciale européenne. Voici les points qui étaient à l’ordre du jour :

  • La conception des relations commerciales entre l’UE et les États-Unis, en particulier à la lumière des élections américaines du 3 novembre 2020, dans l’objectif d’établir un agenda positif en matière de politique commerciale avec les États-Unis. La Commission européenne a de nouveau présenté l’état actuel des mesures prises en vue de protéger les importations d'acier, mesures qui prendront fin en 2021.
  • L’orientation future de la politique commerciale européenne, étant donné les multiples nouveaux défis à relever à l’échelle mondiale et pour permettre à l’Europe de sortir de la crise de la Covid-19. Un accent particulier est mis sur la réforme de l’OMC. 
  • La discussion sur la situation des relations commerciales entre l’UE et la Chine, eu égard notamment à l’accord d’investissement UE-Chine ; l’accent est mis sur l’harmonisation des conditions de concurrence.
  • Sous le point « divers », le président du Conseil a présenté un rapport sur les succès de la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne dans le domaine du commerce, dont la révision finalisée du règlement sur les biens à double usage, la révision du règlement d’application et la prolongation du règlement sur les mesures commerciales exceptionnelles en faveur des pays et territoires participants et liés au processus de stabilisation et d’association des Balkans occidentaux.