Contenu principal

« Aujourd’hui, l’Allemagne prend la présidence du Conseil de l’Union européenne pour six mois dans une période difficile. Bien entendu, notre présidence sera marquée par la pandémie de Covid-19, par les efforts à fournir pour la maîtriser et par la gestion de ses répercussions », a déclaré Angela Merkel. La chancelière fédérale a profité de la séance des questions pour s’exprimer devant le Bundestag allemand sur le lancement de la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne.

Angela Merkel a décrit les efforts de l’Allemagne pour parvenir à un accord au sein du Conseil européen concernant le plan sans précédent proposé pour la relance économique et sociale de l’Europe : « Durant notre présidence du Conseil, nous – moi y compris – nous tiendrons aux côtés du président du Conseil européen [Charles Michel]. Je le soutiens pour que nous parvenions à une entente rapide afin d’amorcer à temps une relance économique durable. »

Lancement au Bundestag allemand

Devant les députés, la chancelière a déclaré : « Vos attentes à l’égard de la présidence du Conseil de l’UE sont grandes. Au nom de l’ensemble du gouvernement fédéral, je peux dire que nous sommes décidés à tout mettre en œuvre pour que nous avancions ensemble en tant qu’Européens. » Angela Merkel a demandé aux députés de promouvoir les objectifs de la présidence allemande du Conseil auprès de leurs contacts dans les parlements des États membres. Ce n’est qu’ensemble qu’il sera possible de relever les grands défis qui se présentent. « Donnons du corps au slogan de la présidence du Conseil de l’UE : tous ensemble pour relancer l’Europe. »

Dans les questions qui ont suivi, les membres du Bundestag ont notamment abordé les autres priorités de la présidence du Conseil, telles que la protection du climat, la souveraineté numérique et le rôle de l’Europe dans le monde.