Contenu principal

La chancelière fédérale Angela Merkel s’est entretenue avec le Premier ministre néerlandais Mark Rutte à la Chancellerie. La préparation de la prochaine réunion extraordinaire du Conseil européen qui aura lieu la semaine prochaine se trouvait au cœur de l’échange. 

Les chefs d’État et de gouvernement y négocieront le fonds de relance ainsi que le cadre financier pluriannuel. « Tous les 27 États membres doivent trouver un terrain d’entente et nous devons décider à l’unanimité », a déclaré la chancelière. Ce faisant, les dirigeants européens ont convenu d’agir en parfaite conformité avec le slogan de la présidence allemande du Conseil de l’UE : « Tous ensemble pour relancer l’Europe ».

Lier les aides à la protection du climat

Néanmoins, des aides qui ne seraient pas liées à des réformes, à des changements ni tournées vers l’avenir, ne seraient pas d’une grande utilité. C’est pourquoi la protection du climat joue un rôle majeur. La chancelière s’est dite impressionnée par la voie résolue suivie par les Pays-Bas en matière de protection de climat et de réformes. De telles mesures devraient être prises partout en Europe, a-t-elle ajouté. « Car le monde ne dort jamais. À l’issue de la crise, les cartes seront certainement redistribuées et nous verrons qui peut réellement garantir la prospérité des habitants de son pays ». Et cela n’est possible qu’avec une économie compétitive et tournée vers l’avenir.