Contenu principal

Ces conclusions visent à contribuer à la coordination des interventions des États membres de l’UE lors de la reprise de la 73e Assemblée mondiale de la santé, l’organe décisionnel de l’OMS.

Jens Spahn, le ministre fédéral allemand de la Santé, a déclaré à ce sujet :

L’OMS se trouve à la croisée des chemins. Après des années de défis majeurs, et dans le contexte de la pandémie actuelle sans précédent, il est évident qu’elle doit être dotée de capacités accrues. Le débat que nous avons tenu aujourd’hui est arrivé en temps utile et a montré que l’UE est prête à jouer un rôle de premier plan et à guider les efforts déployés au niveau mondial pour réformer l’OMS. Notre objectif est de renforcer et de mieux armer l’OMS pour assurer la santé de la population du monde entier.

Les ministres ont procédé à un échange de vues sur la question suivante :

quelles mesures concrètes les États membres de l’UE peuvent‑ils prendre pour atteindre les objectifs formulés dans le projet de conclusions en vue de soutenir et d’orienter le processus de renforcement de l’OMS ?

Toutes les délégations se sont félicitées du projet de conclusions du Conseil et de la détermination de l’UE à jouer un rôle moteur actif dans la réorganisation du paysage sanitaire mondial. Les ministres sont convenus qu’il était essentiel de renforcer l’OMS pour assurer la santé de la population dans le monde entier. Ils ont souligné que le renforcement de l’organisation était une priorité afin d’accroître son efficacité et de garantir de meilleures capacités opérationnelles.

Les ministres ont souligné qu’il importait de renforcer le rôle de l’OMS en ce qui concerne la fourniture d’orientations normatives, de renforcer son niveau de préparation, de réviser le système d’alerte actuel et de mieux mettre en œuvre le règlement sanitaire international. Ils ont également appelé à accroître le soutien apporté au concept « Une seule santé » afin d’obtenir de meilleurs résultats en matière de santé publique.

La présidence a informé les ministres de la recommandation du Conseil relative à une approche coordonnée de la restriction de la libre circulation en réaction à la pandémie de COVID‑19.