Contenu principal

Les ministres ont entre autres procédé à un échange de vues sur la « Boussole stratégique ». Cet instrument vise à offrir une orientation stratégique commune à la politique de sécurité et de défense afin de permettre une action plus rapide en cas de situation de crise. La conception de la « Boussole stratégique » est un objectif important de la présidence allemande du Conseil de l’UE.

L’examen stratégique de la coopération structurée permanente (CSP) a été également à l’ordre du jour. Les ministres des affaires étrangères et de la défense de 25 États membres de l’Union européenne avaient convenu de cette coopération qui a été mise en place en décembre 2017. Elle vise à rendre plus contraignante la politique de sécurité et de défense de l’UE, à mettre en œuvre des projets de défense communs et à renforcer la disponibilité opérationnelle de l’UE. Dans le cadre de leur visioconférence, les ministres ont adopté des conclusions en matière de CSP.

Josep Borrell a également informé les ministres sur les questions d’actualité, notamment sur la situation au Mali et sur l’opération IRINI, une mission de l’UE destinée à faire respecter l’embargo sur les armes imposé à la Libye.